Louisiane DORE | Le drame de l’excision

Sujet : l’excision
Emission du 1er octobre 2009 sur IDFM (Radio Enghien)
Durée : 6 h 20
Avec également la participation :
Dr Pierre FOLDES, Dr Gerard SWANG, Jean Atias éditeur, Diawara Baoumou infirmière, Félix Simakala pasteur fondateur de la Chorale Gospel Les Chérubins de Pierrefitte

On estime aujourd’hui à 130 millions le nombre de femmes excisées à travers le monde. Un chiffre qui démontre à lui seul l’importance du rituel, dans des communautés aussi diverses qu’ éloignées géographiquement. Mais au fond, d’où vient l’excision ? Sur cette question, c’est encore le mystère qui prévaut.

La circoncision est née en Afrique centrale et subsaharienne, le long des vallées des grands fleuves que sont le Congo ou le Niger. Là on l’inflige aux garçons pubères à la fin de l’initiation. Il s’agit donc dès ses origines d’une pratique d’origine ésotérique. L’initié est mis au courant des secrets de la tribu, mis à l’épreuve, molesté, mutilé puis « ressuscité » après une mort symbolique. Ayant franchit ce passage, désormais marqué à vie sur l’organe du plaisir et de la reproduction, l’enfant devient un grand, il est autorisé à mener la vie adulte et à pratiquer l’activité sexuelle. Le même mécanisme vaut pour les filles à ceci près qu’après avoir été amputées de leur clitoris elles perdent leurs fonctions érotiques, pour ne plus être que des objets sexuels et des procréatrices. D’Afrique Centrale, la circoncision s’est étendue vers le nord, suivant les sources et la basse vallée du Nil.

Les Égyptiens étaient en contact avec les esclaves nubiens ramenés en captivité. Ces derniers fournissaient des esclaves vigoureux au gland toujours découvert. Cet aspect de leur phallus impressionna les Égyptiens et tout particulièrement leurs prêtres. Le clergé a toujours détenu le véritable pouvoir en Égypte ancienne. Férus de rites magiques, les prêtres d’Amon-Râ ont été séduits par ce symbole initiatique. Ils se circoncirent les premiers puis exigèrent la circoncision des Pharaons, après la Vème dynastie (vers -2560). La prêtrise fut la dernière caste à subir cette mutilation lors de la décadence du régime pharaonique.

Categorie: Société

Les commentaires sont fermés.